Réservé aux abonnés

Ils piaffent d’impatience

Privés de descente depuis le 17 décembre, les pros de la vitesse attendent les prochaines épreuves avec impatience. Tout débute avec le Lauberhorn ce samedi. Kitzbühel suivra une semaine plus tard.

11 janv. 2017, 23:09
/ Màj. le 12 janv. 2017 à 00:01
Beat Feuz of Switzerland in action during a training session of the men's downhill race of the FIS Alpine Ski World Cup at the Lauberhorn, in Wengen, Switzerland, Wednesday, January 11, 2017. (KEYSTONE/Peter Schneider) SWITZERLAND SKI ALPINE WORLD CUP

Wengen samedi, Kitzbühel une semaine plus tard et Garmisch pour finir la boucle. On entre dans la période des grands classiques du cirque blanc. Les descendeurs en piaffent d’ailleurs d’impatience, et pas seulement pour le prestige d’accrocher l’un de ces noms à leur palmarès. Mais aussi et surtout parce qu’ils ont faim de compétition. A mi-janvier, les spécialistes de vitesse n’ont eu que les descentes de Val d’Isère et de Val Gardena à se mettre sous la dent. Santa Caterina ayant dû cé...