Réservé aux abonnés

Il y aura des mesures de rétorsion

Le Conseil fédéral a un plan B au cas où l’Union européenne n’accorderait pas d’équivalence boursière à la Suisse.Le Conseil fédéral a un plan B au cas où l’Union européenne n’accorderait pas d’équivalence boursière à la Suisse.

09 juin 2018, 00:01
Bundesrat Ueli Maurer, Vorsteher des Eidgenoessischen Finanzdepartements, spricht an einer Medienkonferenz ueber die Eventualmassnahmen zum Schutz der Schweizer Boerseninfrastruktur, am Freitag, 8. Juni 2018, im Medienzentrum Bundeshaus in Bern. (KEYSTONE/Anthony Anex) SCHWEIZ MK BUNDESRAT

La Bourse suisse devient nerveuse. On est à la mi-juin, et l’Union européenne n’a encore pris aucun engagement concernant la poursuite, au-delà de 2018, de l’équivalence boursière accordée à la Suisse. L’UE ne veut pas se prononcer avant la fin de l’année, car elle lie cette question à l’avancée des négociations pour un accord-cadre institutionnel. Cela ne fait pas l’affaire du Conseil fédéral, qui a toujours récusé le lien établi avec ces négociations. Faute de garantie, il a adopté, hier, un plan B: les bourses européennes ne pourront pas négocier d’actions suisses si Berne n’obtient pas d’é...