Réservé aux abonnés

Il suffit d’un rein pour être heureux

08 sept. 2017, 23:12
/ Màj. le 09 sept. 2017 à 00:01
Rencontre avec Hervé Menoud, le greffé du rein au CHUV de retour chez lui avec sa compagne Karlen Corinne
Photo Lib / Charly Rappo, Château-D'Oex, 05.09.2017 Greffe du rein

Et si c’était aussi ça, la beauté intérieure de l’homme? Cette vue plongeante sur les organes disposés et reliés juste ce qu’il faut pour faire fonctionner cette merveille de la nature qu’est le corps humain. Dans une salle d’opération du Chuv de Lausanne, les deux médecins courbés sur la patiente n’ont pourtant pas la tête à la contemplation anatomique et encore moins à la poésie. Ils préparent le terrain pour une greffe de rein depuis une demi-heure. La concentration est à son comble, car la transplantation est imminente.

«Pouvez-vous amener la glacière et l’ouvrir s’il vous plaît?», demande ...