Réservé aux abonnés

Il ne faut pas entraver Uber & Cie

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann, en charge de l’Economie, a fait, hier, un plaidoyer pour l’évolution numérique.

11 janv. 2017, 23:09
/ Màj. le 12 janv. 2017 à 00:01
Bundesrat Johann N. Schneider-Ammann, Vorsteher des Eidgenoessischen Departements fuer Wirtschaft, Bildung und Forschung (WBF) spricht an einer Medienkonferenz ueber die Bericht des Bundesrats ueber die zentralen Rahmenbedingungen fuer die digitale Wirtschaft, am Mittwoch, 11. Januar 2017, im Medienzentrum Bundeshaus in Bern. (KEYSTONE/Anthony Anex) SCHWEIZ MEDIENKONFERENZ DES BUNDESRATES

La Suisse est bien placée et bien équipée pour aborder le tournant numérique, selon un rapport du Conseil fédéral. Le ministre de l’Economie, Johann Schneider-Ammann, présentait hier cet état des lieux (de 177 pages) enthousiaste et optimiste de la quatrième révolution industrielle et de l’émergence de nouveaux acteurs. Interview.

Les robots accomplissent des tâches de plus en plus complexes: la moitié des postes de travail sont menacés, selon l’Université d’Oxford. Deux milliards d’emplois pourraient disparaître dans le monde d’ici 2030, d’après le WEF (Forum de Davos). N’y a-t-il pas lieu d’ê...