Réservé aux abonnés

«Il faut d'urgence changer la loi»

Trois experts exigent un contrôle plus facile et plus rapide des prix d'accès au réseau. Pour baisser les prix en cas d'abus.

29 août 2008, 05:02

Collusion, concurrence faussée, prix surfaits, lenteur, accès discriminatoire aux infrastructures. N'en jetez plus: la coupe des télécommunications est pleine. Les critiques sont rudes et elles émanent de trois personnalités de la scène fédérale. Rudolf Strahm, le Surveillant des prix, Walter Stoffel, le patron de la Commission de la concurrence, et Marc Furrer, le président de la Commission de la communication, s'unissent pour taper sur un point sensible de la loi sur les télécommunications et exiger sa modifi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois