Réservé aux abonnés

"Il est très important que cette ligne rouge existe"

La commission fédérale contre le racisme a 20 ans. Martine Brunschwig Graf, sa présidente, veut prendre le pouls de la nouvelle génération qui s'exprime sur les médias sociaux.

26 juin 2015, 00:01
data_art_3224517.jpg

Cela n'a pas été sans mal. Il a fallu une votation populaire, en 1994, pour introduire dans le Code pénal une norme permettant de sanctionner le racisme, l'appel à la haine raciale et la négation de génocides. L'année suivante, le Conseil fédéral instituait la commission fédérale contre le racisme. Elle a fêté hier son vingtième anniversaire en lançant une campagne qui cible particulièrement les jeunes et les réseaux sociaux (lire encadré). Présidente ...