Horaires des stations-service: la présidence du PS soutient le référendum

Le référendum contre la libéralisation des heures d'ouverture des magasins de stations-service pourrait être soutenu par le PS. C'est du moins la proposition que la présidence du parti fera au Comité directeur le 18 janvier prochain.
06 août 2015, 15:23
Parteipraesident Christian Levrat spricht an der Delegiertenversammlung der SP Schweiz, am Samstag 1. Dezember 2012, in der Expo in Thun. (KEYSTONE/Peter Schneider)

La présidence du PS proposera au parti de soutenir, comme les syndicats, le référendum contre la libéralisation des heures d'ouverture des magasins de stations-service. Celle-ci va "à l'encontre de tous les progrès réalisés ces dernières années pour protéger les employés", assure Christian Levrat.

D'après M. Levrat, exiger la disponibilité des employés 24 heures sur 24 constitue un "recul inacceptable" au niveau des conditions de travail. La présidence du PS a indiqué mercredi dans un communiqué qu'elle ne voulait pas d'un "état permanent de veille commerciale". Lors de sa séance du 18 janvier, elle proposera au Comité directeur du parti de tout faire pour assurer la récolte de signatures.

L'Union syndicale suisse (USS) a annoncé qu'elle lancerait un référendum contre la libéralisation mise sous toit par le Parlement durant sa session d'hiver. Travail.Suisse a également décidé de soutenir le référendum.