Hausses des salaires prévues en 2013

Travail.Suisse a terminé les négociations salariales pour 2013. Dans les différents secteurs, les revenus connaîtront des hausses qui oscilleront entre 0.7 et 2% en termes réels. Cependant, il n'y aura pas d'augmentation générale et régulière mais seulement à titre individuel.
06 août 2015, 15:22
franc

Les négociations salariales pour 2013 ont été dures, selon Travail.Suisse. S'ajoutant à une conjoncture quelque peu fléchissante, le renchérissement négatif élevé (-0,7%) leur a donné un coup de frein. Au final, les salaires réels connaîtront des hausses de 0,7 à 2%.

"La baisse des prix a bloqué de nombreuses négociations salariales", a déclaré lundi à Berne Arno Kerst, vice-président du syndicat Syna. Avec un taux d'inflation négatif, le pouvoir d'achat des Suisses s'élève en effet automatiquement avec un salaire restant au même niveau.

Selon Arno Kerst, la crise de l'euro, la force du franc et l'évolution conjoncturelle bancale chez d'importants partenaires commerciaux ont fait obstacle à des résultats satisfaisants. Pourtant, avec une hausse attendue de 1,3% du produit intérieur brut (PIB) en Suisse en 2013, "les perspectives de croissance restent réjouissantes", observe Susanne Blank, responsable de la politique économique de Travail.Suisse.

L'organisation faîtière, qui compte 170'000 travailleurs, estime toutefois que ses fédérations ont atteint globalement des résultats "en grande partie satisfaisants". En août, elle avait formulé une revendication s'inscrivant entre 1 et 2,5% avec un renchérissement négatif qui était alors à -0,4%.

Susanne Blank déplore que les négociations visant à corriger les salaires minimaux et féminins n'aient pas abouti. "La situation dans ce domaine est décevante."

Risque d'arbitraire

Travail.Suisse regrette également les très faibles hausses générales de salaires. "Les augmentations individuelles comportent un risque d'arbitraire et de traitement de faveur, en particulier lorsqu'il n'y a pas de transparence dans le système salarial de l'entreprise", ajoute Susanne Blank.

Dans le détail, les branches qui donnent satisfaction pour 2013 sont celles du nettoyages où les salaires minimaux vont augmenter d'au moins 2,4% en Suisse alémanique et de 2% en Suisse romande.

Dans le commerce de détail, Coop se distingue avec une progression totale de 1,1% de la masse salariale. "Nous sommes parvenus également à lier la part individuelle de 0,4% à des critères de répartition (femmes et ancienneté)", note Arno Kerst. Chez Migros, l'augmentation sera comprise entre 0,5 et 1%.

Transfair note que de "bons résultats" ont pu être atteints dans de grandes entreprises comme Swisscom (+0,8% général et +0,4% individuel) ou La Poste (+0,2% général et +0,8% individuel ainsi qu'une prime de 500 francs et +1% cotisation d'épargne à la caisse de pension). Dans l'administration fédérale, la progression sera de 0,5% en général.

Le syndicat se réjouit également que des plus petites sociétés aient amélioré leurs conditions salariales. Il cite le cas de la Compagnie de navigation sur le lac des Quatre-Cantons (SGV): hausse individuelle de 0,73%, prime de 1200 francs (800 pour les saisonniers) et deux jours de vacances supplémentaires.

Hôtellerie: rien mais une CCT

A contrario, Transfair regrette que les négociations aient échoué avec les CFF pour une augmentation générale. L'ex-régie va octroyer une hausse individuelle de 0,5% comme mesure unilatérale.

De son côté, Hotel & Gastro Union, qui compte 22'000 membres, reconnaît qu'elle n'a pas pu obtenir mieux qu'un statu quo pour 2013 dans l'hôtellerie-restauration. "Mais bonne nouvelle, nous avons pu prolonger la convention collective de travail pour deux années supplémentaires et jusqu'en décembre 2015 au moins", a expliqué Eric Dubuis, secrétaire romand.

Syna est déçu de l'évolution des salaires dans l'artisanat. A part quelques exceptions, les recommandations salariales sont individuelles et non contraignantes, voire même il s'agit de gels salariaux.

Dans l'industrie, seuls quelques accords sont conclus. A une exception près (Alcan Airex), ce sont essentiellement des augmentations individuelles qui sont octroyées, note Syna.