Réservé aux abonnés

Halte à la pénurie de généralistes

Pour sauver la médecine de famille, le Conseil national aimerait rendre les places de stage en cabinet plus attractives. Berne s'y oppose.
12 oct. 2013, 00:01
data_art_1879085.jpg

Face à l'explosion du nombre de spécialistes, la pénurie de médecins généralistes touche en premier lieu les régions périphériques. Pour enrayer cette évolution, la conseillère nationale fribourgeoise Christine Bulliard-Marbach (PDC) a convaincu ses pairs de rendre plus attractives les places de stage en cabinet de médecine de premier recours. Adoptée le mois dernier par 96 voix contre 79, contre l'avis du Conseil fédéral, sa motion doit encore franchir le cap de la Chambre des cantons. Pour sa part, le gouvernement privilégie la hausse des tarifs des généralistes.

Un cabinet qui ferme parce ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois