Gothard: partis bourgeois réunis en faveur de la construction d'un deuxième tube

Un nouveau comité "Oui au tunnel de réfection au Gothard" a été initié par les partis bourgeois. Ils militent ensemble pour la construction d'un deuxième tube routier.

27 août 2013, 14:07
Le tunnel de base du Gothard sera en service en 2016.

Le nouveau comité "Oui au tunnel de réfection au Gothard" milite pour la solution du Conseil fédéral et contre le transfert du trafic sur le rail.

"Nous défendons la variante la plus raisonnable, celle d'un second tube routier sans extension des capacités", a déclaré mardi devant les médias à Berne le conseiller aux Etats Filippo Lombardi (PDC/TI), l'un des initiateurs de ce comité interpartis (PDB/PDC/UDC/PLR). "Notre objectif est de soutenir une solution technique, la meilleure, et non de mener un combat idéologique", a-t-il assuré.

Selon ce comité, la construction d'un deuxième tube routier constitue un investissement durable dans la sécurité du trafic ainsi que la fiabilité de la liaison. Car en privilégiant le transfert du trafic sur le rail, le Tessin ne disposerait d’aucune ligne routière fiable avec le reste de la Suisse.

Solution "définitive"

Pour les membres du comité, la variante de chaussée roulante est "un bricolage coûteux, une solution non durable et risquée", qui générerait un chaos routier sur la liaison nord-sud et des coûts élevés sans contrepartie. Alors qu'un second tube apporterait une solution "définitive", même s'il coûte à peu près un milliard de plus que le transfert du trafic sur le rail, a ajouté le conseiller national UDC.

La variante de chaussée roulante (environ 1,5 milliard de francs) est "un coût", celle de second tube (environ 2,8 milliards) "un investissement". Le deuxième tunnel, financé par le fonds routier, ne retardera en outre pas d'autres projets d'aménagement, notamment romands, "puisqu'ils sont financés par d'autres caisses". Un projet qui comprend entre autres le regroupement des différents fonds sera toutefois bientôt mis en consultation.

Menace de référendum

Si les partis bourgeois soutiennent à l'unisson la solution du second tube routier, la gauche et l'association Initiative des Alpes la rejettent avec virulence. Cette dernière a déjà brandi la menace du référendum.

La décision interviendra en 2014 ou 2015. En cas de succès, la nouvelle galerie au Gothard entrerait en service au plus tôt vers 2027 et vers 2030, à la fin des travaux, les voitures pourraient circuler dans deux tunnels différents. Une seule voie serait ouverte dans chaque sens, la seconde piste servant de bande d'arrêt d'urgence.