Genève: des prostituées dans une résidence universitaire

Au beau milieu d'une résidence d'étudiants: un salon de massage prospère accueillant prostituées et clients. Le scandale, révélé par l'Hebdo, secoue Genève.

07 mars 2013, 16:31
Les prostituées de confession catholique rentrent généralement dans leur famille durant la période des Fêtes(image d'illustration).

Une résidence universitaire du quartier des Acacias, à Genève, abrite un salon de massage. Des étudiants se sont plaints du dérangement causé par le voisinage des prostituées et de leurs clients. L'alma mater va intervenir auprès de la fondation qui gère le bâtiment.

"Cet appartement était occupé par un salon de bien-être jusqu'à fin 2008. Il semble être devenu un lieu de rencontre et de massage à l'insu de la Fondation universitaire pour le logement des étudiants", a indiqué jeudi à l'ats Jean-Luc Veuthey, vice-recteur de l'Université de Genève en charge des bâtiments, confirmant une information du magazine "L'Hebdo".

Afin de pouvoir offrir des logements abordables à des étudiants, cette fondation privée loue en effet des locaux, notamment des arcades, à des commerces. "Vérification faite, cet appartement est loué au prix du marché. En outre, il n'y a pas de suspicion de proxénétisme", explique M.Veuthey.

Alertée par des étudiants, l'université juge toutefois que ce genre d'activité n'a rien à faire dans ces locaux. Elle en fera part à la fondation lors de la prochaine séance du conseil. "Le bâtiment appartient à l'Etat de Genève. Nous ne pouvons pas faire plus", a relevé le vice-recteur.