Gabriel Lüchinger devient le nouveau secrétaire général de l'UDC

Le comité central de l'UDC s'est réuni et a élu à l'unanimité Gabriel Lüchinger au poste de secrétaire général. Il entrera en fonction le 1er juillet prochain.

22 avr. 2016, 19:49
Le comité central de l'UDC s'est réuni à Langenthal.

Gabriel Lüchinger, 39 ans, est le nouveau secrétaire général de l'UDC. Le comité central de l'UDC l'a élu vendredi pour succéder à Martin Baltisser. Il prendra ses fonctions le 1er juillet prochain. La direction a également pris position sur trois objets soumis en votation le 5 juin.

Juriste de formation, Gabriel Lüchinger est actuellement attaché militaire dans les Emirats arabes unis. Le comité, réuni à Langenthal (BE), l'a désigné à l'unanimité, a indiqué la formation dans un communiqué. Il a déjà travaillé entre 2006 et 2008 comme collaborateur scientifique au secrétariat général.

Martin Baltisser se retire du poste après avoir dirigé le secrétariat pendant sept ans. Dès le 1er juin, il sera l'administrateur de la société Robinvest SA appartenant à la famille Blocher.

Non à la loi sur le DPI

Le comité central a par ailleurs adopté les mots d'ordre de trois des cinq objets soumis au peuple en juin. Sur l'initiative populaire sur le service public, celle sur le revenu de base inconditionnel et sur la révision de la loi sur la procréation assistée, attaquée par référendum, il recommande trois fois le non.

Le débat a été particulièrement vif sur le diagnostic préimplantatoire. Pour les uns, les adaptations apportées par la loi vont trop loin et ouvrent la porte à une sélection des embryons "dignes de vivre". Pour les autres, cette technique permet d'éviter de transmettre de graves maladies génétiques aux enfants. Le comité a finalement décidé de refuser la révision par 36 voix contre 23 et cinq abstentions.

Sans surprise

Quant à l'initiative "Pro Service Public", elle a été rejetée à l'unanimité, tout comme celle "pour un revenu de base inconditionnel. La première affaiblirait la desserte de base de la Suisse et compromettrait son financement. La seconde constitue une "utopie ruineuse en totale opposition avec les principes de base de notre société", écrit l'UDC.

L'assemblée des délégués se prononcera samedi sur les deux objets restants, à savoir l'initiative pour un financement équitable des transports, dite vache à lait, et sur la révision de la loi sur l'asile.