Réservé aux abonnés

Fusils d’assaut au marché noir

L’institut australien Ares assure que des fusils suisses, des SG 552-2, se vendent à Sanaa, au Yémen.

31 oct. 2018, 00:01
ARCHIV - ZUM TAGESGESCHAEFT DER HERBSTSESSION, AM  MONTAG, 17. SEPTEMBER 2018, STELLEN WIR IHNEN FOLGENDES THEMENBILD ZUR VERFUEGUNG - Ein SG 552- 1 commando SP Sturmgewehr wird an der Medienkonferenz ueber die Umsetzung der EU-Waffenrichtlinien praesentiert, am Freitag, 29. September 2017, in Bern. (KEYSTONE/Anthony Anex) SCHWEIZ HERBSTSESSION WAFFENRICHTLINIE

Avions Pilatus (voir ci-contre), grenades, fusils ou munitions exportées dans des zones de conflit: les armes made in Switzerland se retrouvent dans le collimateur. Spécialiste de cette problématique, l’institut australien Ares (Armament Research Services) révèle que des fusils de fabrication suisse SG 552-2 (Sturmgewehr, fusil d’assaut) se vendraient au marché noir à Sanaa, capitale du Yémen.

Proviennent-ils d’un lot vendu à l’Arabie saoudite? Sur sa carte de visite, l’Ares indique offrir ses conseils à nombre de gouvernements et d’ONG. Dirigé par Nic R. Jenzen-Jones, un spécialiste en balisti...