Fribourg: l'expression "sadique de Romont" irrite le préfet

L'expression "sadique de Romont" pénalise l'image de la ville de Romont (FR) et de la région selon le préfet de la Glâne qui s'est fendu d'un communiqué transmis au Conseil d'Etat, aux députés et aux communes glânoises.

19 sept. 2013, 15:24
Un train Duplex Regio a quai lors du voyage inaugural des nouvelles rames Duplex Regio CFF en Suisse romande, ce jeudi 26 avril 2012 a Romont. Les Chemins de Fer Federaux, CFF, ont mis en service le train a deux niveaux Duplex Regio CFF. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Le préfet de la Glâne, Willy Schorderet, souhaite que cesse l'utilisation de l'expression "sadique de Romont", plus de vingt ans après la condamnation à la prison à vie du célèbre tueur en série. Il estime qu'elle pénalise l'image de la ville de Romont et de la région.

"Dans les autres affaires, les criminels ne sont pas identifiés à un lieu. On ne parle pas du tueur de Lausanne ou du violeur de Genève", souligne le préfet dans une interview parue jeudi sur le site internet de "La Liberté". "Je dis "stop", traitez-nous comme tout le monde. On ne peut salir l’image d’une région et d’une ville avec une vieille affaire. Ce n’est pas acceptable."

Willy Schorderet constate que cette connotation négative énerve passablement de gens. Il s'est fendu d'un communiqué transmis au Conseil d'Etat, aux députés et aux communes glânoises.