Réservé aux abonnés

Freysinger ne veut plus d'élèves clandestins

Le nouveau ministre demande aux enseignants de dénoncer les situations illégales. Il évoque des raisons humanitaires.

25 mai 2013, 00:01
data_art_1600543.jpg

JEAN-YVES GABBUD

Les propos d'Oskar Freysin- ger font réagir. Au "19:30" de la RTS jeudi soir, il a affirmé ne plus vouloir accepter la scolarisation d'enfants clandestins. "Des gens sont dans l'illégalité. Cela voudrait dire que l'Etat prône l'illégalité." A son avis, les enseignants doivent même dénoncer cette situation. "Les employés d'Etat doivent annoncer à l'Etat" , a-t-il déclaré. Il commente: "Des organismes d'Etat pourraient cacher à d'autres ce qu'ils savent? Une main devrait ignorer ce que l'autre fait?" Pour lui, il est inconcevable que ce que sait l'école, l'AVS, par exemple...