France: l’armée suisse s’emmêle les pinceaux lors du défilé du 14 juillet

La marche au pas est un art que les soldats suisses ne maîtrisent pas totalement. Lors du défilé du 14 juillet, dont la Suisse était l’invitée d’honneur, les militaires avaient du mal à être synchrones.

16 juil. 2020, 22:50
L'armée ne s'est pas distinguée de la meilleure des manières.

En avant, marche! Oui, mais encore faut-il le faire au pas, comme tout bon soldat devrait l’apprendre lors de son service militaire. Or, lors du défilé du 14 juillet à Paris, dont la Suisse fut l’invitée d’honneur, les soldats de la délégation helvétique ont balbutié leurs fondamentaux.

Comme on le voit dans la vidéo officielle de la fête nationale française, les quatre militaires détachés pour l’occasion avaient manifestement toutes les peines du monde à rester synchrones. Le couac est d’autant plus gênant qu’il s’est produit au moment de passer devant la tribune présidentielle située sur la place de la Concorde.

 

Premier défilé

A leur décharge, il s’agissait du premier défilé de soldats suisses à l’étranger. Le conseiller fédéral Alain Berset, représentant la Confédération lors de cette journée, le rappelait dans un tweet posté la veille de la cérémonie à l’ambassade de Suisse à Paris.

 

Les militaires étaient-ils donc nerveux? «Cela ne s’est vraiment pas passé comme prévu», concède le porte-parole de l’armée Daniel Reist au Blick, qui a repéré l’«incident». Il paraît évident que l’atmosphère était si stressante que même des sous-officiers, aussi professionnels soient-ils, ont eu un instant d’absence.