France: la grève des contrôleurs perturbe le trafic aérien également en Suisse

La grève de deux jours des contrôleurs aériens français a débuté mercredi. La Suisse est touchée par le mouvement, pas moins de 38 vols ont été supprimés et des retards sont observés dans les aéroports de Zurich et Genève.

08 avr. 2015, 12:38
Les passagers suisses sont appelés à vérifier l'état de leur vol sur le site Internet de leur compagnie aérienne.

La grève de deux jours lancée par le premier syndicat des contrôleurs aériens perturbait mercredi fortement le ciel, mais sans entraîner de pagaille. En Suisse, 38 vols ont été annulés et des retards sont déjà constatés dans les aéroports de Zurich et Genève.

Le SNCTA, premier syndicat (49,8% aux dernières élections) parmi les 4000 contrôleurs aériens, a appelé à des arrêts de travail jusqu'à jeudi. Il réclame des négociations spécifiques à leur profession, notamment sur l'organisation du travail et le recul de 57 à 59 ans de l'âge limite de départ à la retraite.

Pour limiter les désordres, des contrôleurs ont été réquisitionnés. La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé à toutes les compagnies de réduire de 40% leur programme de vols.

Ce programme aminci a un impact sur le trafic aérien en Suisse. Aline Yazgi, responsable des relations extérieures de Genève aéroport, explique à l'ats: "30 vols (15 allers-retours, ndlr) ont été annulés par les compagnies aériennes: 14 pour la France et 1 pour Valence en Espagne."

Du côté de Zurich, Jasmin Bodmer, porte-parole de l'aéroport, indique que 8 vols (4 allers-retours, ndlr) ont été annulés: 4 pour Paris Charles-de-Gaulle, 2 pour Lyon et 2 à Nice.

Retards de deux heures

Des retards jusqu'à deux heures sont déjà constatés dans les deux aéroports. "Les vols qui traversent l'espace aérien français sont potentiellement concernés par des retards plus ou moins conséquents", précise Aline Yazgi. Elle cite ainsi un vol Genève-Londres affichant quelques minutes de retard.

En ce qui concerne la journée de jeudi, Aline Yazgi, précise: "La grève sera reconduite, et la DGAC a recommandé aux compagnies aériennes d'annuler 50% de leurs vols, mais aucune action concrète n'a encore été annoncée."

Elle ajoute que l'atmosphère dans l'aéroport est calme. "Les gens ont été bien informés". Les passagers suisses sont appelés à vérifier l'état de leur vol sur le site Internet de leur compagnie aérienne.

Action condamnée

Le SNCTA avait initialement programmé son action fin mars, mais l'avait repoussée en raison du crash de l'A320. Au total, "huit jours de grève" répartis sur une période "de grands week-ends et de vacances scolaires" - du 8 au 9 avril, du 16 au 18 avril et du 29 avril au 2 mai. Une action condamnée "avec la plus grande fermeté" par la Fédération nationale de l'aviation marchande (Fnam).

Le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies a également regretté, dans un communiqué mardi, que le syndicat "ait choisi la grève alors même que le dialogue social est déjà engagé" avec les syndicats de contrôleurs.