Finances fédérales: le Parlement approuve 2,6 milliards de plus pour le budget 2022

Le budget 2022 de la Confédération va recevoir une rallonge de 2,6 milliards de francs, une somme destinée principalement à couvrir les mesures Covid.
16 juin 2022, 10:28
Le Parlement a approuvé ce jeudi le supplément au budget 2022 de 2,6 milliards de francs (illustration).

Le Parlement a approuvé le supplément au budget 2022 de 2,6 milliards de francs. La majorité de la rallonge sert à couvrir des mesures Covid. Les contrats pour acheter des vaccins en 2023 devront être renégociés. Les Chambres ont réduit jeudi le crédit d’engagement.

Le crédit d’engagement pour acheter des vaccins anti-Covid en 2023 s’élèvera à 560 millions de francs. Le National a refusé jeudi par 100 voix contre 83 la proposition de la conférence de conciliation. Mais la version du Conseil des Etats, moins chère, sera retenue.

Vous serez responsables si on n’a pas le dernier vaccin efficace et si on n’a pas assez de doses.
Sarah Wyss (PS/BS)

Au National, il n’y a que l’UDC et le Centre qui ont accepté la proposition de la conférence de conciliation. En politique financière, il est important d’avoir des «bases sérieuses» et d’analyser la situation, a argué Pirmin Schwander (UDC/SZ).

«Vous serez responsables si on n’a pas le dernier vaccin efficace et si on n’a pas assez de doses», a opposé Sarah Wyss (PS/BS). Et d’estimer que «cela coûtera très cher» par rapport à la santé de la population.

Les députés ont toujours voulu suivre le gouvernement qui avait proposé un crédit d’engagement de 780 millions de francs. La somme raccourcie permettra de réserver la moitié des doses voulues par le Conseil fédéral, à savoir sept millions, 3,5 à Moderna et 3,5 à Pfizer.

Assurance chômage

Les 17 crédits demandés par le gouvernement représentaient un montant total de 2,7 milliards, désormais fixé à 2,6 milliards. La rallonge concerne principalement la nouvelle contribution fédérale à l’assurance chômage.

D’un montant de 2,1 milliards, cette somme doit permettre de financer les paiements relatifs à l’indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail, qui doit être versée rétroactivement en vertu d’un arrêt du Tribunal fédéral. Ce dernier a estimé que le calcul de ces indemnités devait aussi tenir compte des décomptes de vacances et des jours fériés. Quelque 200’000 entreprises sont concernées.

Le supplément au budget comprend, entre autres, aussi un crédit additionnel de 61 millions de francs, pour une enveloppe totale de 80 millions, pour l’aide humanitaire en Ukraine, ou encore un montant de 44 millions pour permettre à InnoSuisse de soutenir des projets novateurs en 2022, comme la Suisse n’est pas associée à Horizon Europe.

par Keystone - ATS