Expo.02 n'est plus qu'un vieux souvenir pour les Vaudois

Il y a dix ans que se tenait Expo.02 aux abords du lac de Neuchâtel. Ce n'est plus qu'un vieux souvenir.

10 avr. 2012, 07:33
blur_expo.02

Dix ans après Expo.02, il ne reste pratiquement rien des équipements créés pour la manifestation à Yverdon-les-Bains (VD). Le nuage "Blur", icône de l'arteplage, a été dynamité en été 2004.

Ce démontage était "prévu", rappelle Olivier Kernen, ancien syndic d'Yverdon-les-Bains et directeur-adjoint d'exploitation à Expo.02. Tout - ou presque - devait disparaître: c'était le leitmotiv de la manifestation nationale installée au bord du lac de Neuchâtel, souvent dans des zones protégées et en principe non constructibles.

La ville a bien tenté de sauver l'emblème de son arteplage: le nuage "Blur", classé en 2010 par le quotidien britannique "The Guardian" parmi les dix merveilles architecturales de la décennie. Mais les Yverdonnois ont sèchement rejeté en septembre 2003 le projet de transformation en "Maison de l'espace".

Gros regret

"C'est un gros regret", reconnaît Jean-Marc Buchillier, directeur de l'Association pour le développement du Nord vaudois (ADNV), qui s'était beaucoup engagé pour le maintien du nuage. "Une partie de la population ne souhaitait pas qu'on touche à son lac. Une autre avait peur des coûts sur la durée", analyse-t-il.

cette "Maison de l'espace" aurait dû prendre place sur la plate-forme du nuage, au-dessus de l'eau. Elle devait accueillir le musée yverdonnois de la science-fiction, la Maison d'Ailleurs, et un projet de l'Agence spatiale européenne (ESA). Après le non des urnes, "Blur" a été dynamité et ses 700 tonnes de matériau enlevés.

Esprit d'Expo.02

L'esprit soufflé par Expo.02 n'est pas totalement oublié. Après les critiques de départ, la population de la région s'était appropriée l'arteplage, à Yverdon-les-Bains comme ailleurs.

"Je suis assez étonné de voir que beaucoup de gens regrettent cette période-là. Les Yverdonnois s'étaient retrouvés au bord du lac, qui n'était pas très accessible avant", rappelle Olivier Kernen.

Un parc de loisirs

L'exposition nationale a aussi permis d'avancer la réalisation des Rives du lac, un parc de loisirs, sport et détente réalisé sur le site de l'ancien arteplage. Globalement, Olivier Kernen tire un "bilan très positif" de l'expérience. "L'Expo a permis de désenclaver cette partie de la Suisse compressée entre l'arc lémanique et le triangle d'or zurichois", a-t-il conclu.