Etats-Unis: un pilote de F-16 perd connaissance mais il est sauvé par le mode automatique

Depuis 2014, les avions de chasse F-16 de l'armée américaine sont équipés d'un système qui les empêche de s'écraser au sol. Il a déjà sauvé la vie de trois pilotes. Un quatrième cas s'est produit le 5 mai dernier, au-dessus de l'Arizona, lorsqu'un jeune militaire a perdu connaissance lors d'un virage trop serré. Les appels de son instructeur n'y ont rien fait. C'est bien l'ordinateur qui a corrigé sa trajectoire.

16 sept. 2016, 16:35
/ Màj. le 16 sept. 2016 à 17:16
Lorsque l'ordinateur détermine que le crash est imminent, il déclenche un violent redressement de l'appareil (Flyup).

Son petit nom, c'est Auto-GCAS, pour Automatic Ground Collision Avoidance System, soit Système automatique d'évitement de collision au sol. Son boulot? Ange gardien.

Il se trouve à bord de tous les chasseurs F-16 de l'armée américaine depuis 2014 et, en deux ans, il a déjà sauvé la vie de trois pilotes. En mai dernier, il a évité à un quatrième militaire une mort certaine et la vidéo tournée à l'intérieur du cockpit vient d'être déclassifiée par l'US Air Force.

 

Selon le site AviationWeek, le GCAS, développé durant une trentaine d'années par Lockheed Martin, la Nasa et l'armée de l'air, peut déterminer si les conditions d'un crash imminent son réunies et réagir en déclenchant une manoeuvre d'urgence. 

Dans ce cas, un jeune pilote en exercice a perdu connaissance lors d'un virage pris à très haute vitesse. Son corps n'a pas supporté la pression. En 20 secondes, son appareil est passé de 5200 à 1500 mètres d'altitude, à une vitesse près de 1000 km/h. Sur la vidéo, on entend son instructeur hurler dans son casque pour tenter de le réveiller, en vain. "2, recover!", "2, recover!". Le troisième appel n'aura pas plus d'effet. 

A la 31e seconde, deux chevrons apparaissent de chaque côté de l'écran. Le système compare en continu la trajectoire de l'avion et le modèle numérique du terrain qu'il survole. Lorsque les deux coïncident, les deux chevrons se réunissent au centre de l'écran de contrôle. C'est le signe que le F-16 va prochainement s'écraser. Le GCAS réagit alors et fait remonter brutalement l'appareil. La mention "Flyup" apparaît sur l'écran. 

Le pilote en formation reprend alors connaissance et les commandes de son appareil. Cet épisode aura duré en tout une trentaine de secondes.