Environnement: le pic épeiche désigné oiseau de l'année 2016 en Suisse par BirdLife

On l'entend parfois martyriser l'écorce des arbres pour y creuser son nid ou y trouver sa nourriture. Le pic épeiche a été choisi par BirdLife suisse pour être "l'oiseau de l'année 2016."

21 janv. 2016, 10:34
Le pic épeiche creuse dans les arbres avec son bec. Une opération qui ne lui cause aucune douleur.

BirdLife Suisse a désigné le pic épeiche "oiseau de l'année 2016". Ce volatile adapté à la vie arboricole est "un symbole plaidant en faveur du maintien des grands et vieux arbres dans les agglomérations, en milieu agricole et en forêt".

Les pics épeiches commencent leur parade dès fin janvier, explique BirdLife Suisse jeudi dans un communiqué. Ils tambourinent bruyamment sur des troncs creux pour faire savoir qu’ils recherchent un partenaire et délimiter leur territoire. Le tambourinage est aussi bien le fait des mâles que des femelles.

"Lorsqu'un couple s’est formé, il entame le forage d'une cavité dans un tronc d'arbre", selon l'association suisse pour la protection des oiseaux. Le perçage du trou "avec une force remarquable" ne lui cause pas de maux de tête car "une structure osseuse spongieuse assure la transition entre le bec et l'os du crâne et amortit les coups". Pour son repas, ce piciforme affectionne les larves dodues des coléoptères du bois mort.

 

BirdLife Suisse déplore que dans les nouveaux quartiers des villes et agglomérations, les grands arbres indigènes manquent "presque totalement" car ils sont abattus lors de nouvelles constructions. Et en milieu agricole, les arbres isolés, les bosquets et les haies hautes sont devenus rares. Or ils sont importants pour le pic épeiche et offrent aussi un habitat à de nombreuses autres espèces.