Environnement: il faut éviter d’intoxiquer les abeilles avec des insecticides

Les intoxications d’abeilles se déroulent souvent durant les mois d''avril et de mai. Le Service sanitaire apicole demande de recourir prudemment aux insecticides et d’éviter au maximum les pesticides.

02 avr. 2020, 09:49
En avril et en mai, les cultures fruitières et de colza fournissent une nourriture abondante aux colonies d'abeilles. (Illustration)

Le Service sanitaire apicole (SSA) demande une utilisation prudente des insecticides et autres substances dangereuses pour les abeilles. L’an dernier, il avait enregistré au total seize annonces de suspicion d’intoxication.

Dans cinq cas, une intoxication aiguë de colonies d’abeilles a été confirmée. Elles ont été causées par les insecticides chlorpyriphos, chlorpyriphos-méthyl et spinetoram ainsi que par un produit phytosanitaire contaminé au fipronil, écrit le SSA dans un communiqué publié jeudi.

Le SSA recommande également d’éviter les pesticides dans la mesure du possible. Si leur utilisation ne peut être évitée, il faut les appliquer uniquement le soir après le vol des abeilles (après le coucher du soleil).

En avril et en mai

La plupart des intoxications d’abeilles ont lieu en avril et en mai. A cette période, les cultures fruitières et de colza fournissent aux colonies d’abeilles une nourriture abondante sur de vastes surfaces, souligne le communiqué.

L’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) a interdit l’utilisation de produits phytosanitaires contenant les substances chlorpyriphos et chlorpyriphos-méthyl. Ils ne pourront plus être appliqués en Suisse à partir du 1er juillet prochain. Ces produits peuvent endommager le cerveau des embryons, des jeunes enfants et sont très toxiques pour les insectes, les oiseaux et les animaux aquatiques.