Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Entre militants et police, ils observent

Les dernières actions d’Extinction Rébellion ont marqué l’apparition d’observateurs légaux en Suisse.

19 oct. 2019, 00:01
Des policiers evacuent les militants d'Extinction Rebellion qui bloquent le pont Charles Bessieres, lors d'une manifestation en faveur du climat, ce vendredi 20 septembre 2019 a Lausanne. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi) SUISSE ACTION EXTINCTION REBELLION CLIMAT

Brassard gris au bras muni de l’inscription «Observateur légal». Vendredi 20 septembre, lors du blocage du pont Bessières, à Lausanne, par Extinction Rébellion (XR), le ruban annonçait l’apparition d’un nouveau type d’acteur dans le paysage militant suisse (lire ci-contre): un groupe d’avocats œuvrant bénévolement lors des actions de XR, mouvement écologiste de désobéissance civile qui bloque des rues des centres-villes de Paris, Londres, Berlin ou New York, notamment. Entre activistes et forces de l’ordre, ces hommes de loi veillent au respect du droit. Parmi eux, Christian Bettex, ancien bâtonnier du canton de Vaud, explique en quoi consiste cette présence et ce qui motive son engagement.

Comment ce groupe d’avocats s’est-il formé et quelles sont ses tâches au cours d’une action de désobéissance civile?

Irène Wettstein et Marie-Pomme Moinat ont constaté une répression sévère des actions organisées à Zurich, Bâle et Lausanne, au début de l’été (militants menottés et fouillés...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias