Energies: les cantons donnent satisfaction à Berne

Les objectifs de la Confédération en matière d'économie d'énergie et de CO2 ont été parfaitement respectés par les cantons suisses. Ils apportent une contribution essentielle à l'efficacité énergétique. Le constat est confirmé pour 2013 par l'étude annuelle des programmes cantonaux d'encouragement.

16 sept. 2014, 11:21
es cantons apportent une contribution essentielle à l'efficacité énergétique, et donc à la réalisation des objectifs de la Confédération en matière d'économie d'énergie et de CO2.

Les cantons apportent une contribution essentielle à l'efficacité énergétique, et donc à la réalisation des objectifs de la Confédération en matière d'économie d'énergie et de CO2. L'étude annuelle des programmes cantonaux d'encouragement confirme ce constat pour 2013.

Une part importante des fonds d'encouragement directs a été affectée à la promotion des bâtiments MINERGIE, des capteurs solaires, des chaudières à bois automatiques, des pompes à chaleur et des installations photovoltaïques. La rénovation complète des bâtiments en a aussi bénéficié, écrit l'Office fédéral de l'énergie mardi dans un communiqué.

Dans le cadre de leurs programmes d'encouragement, les cantons ont versé, en 2013, 119 millions de francs. Par rapport à 2012, cela représente certes une légère baisse (-8%), mais reste toujours d’un niveau remarquablement élevé en comparaison avec la moyenne des années 2001 à 2013, écrit l'OFEN dans son analyse. Par habitant, la Thurgovie est largement en tête avec un montant de près de 66 francs, devant Schaffhouse (48), Appenzell Rhodes-Extérieures (40) et les deux Bâle (38 et 32).

Trois cantons romands sont au-dessus de la moyenne nationale, de 16 francs par habitant: Fribourg (19,8), le Jura (19,2), le Valais (16,7), alors que Berne est à 17,8. A l'autre extrémité, on trouve Schwyz (5), Zurich (5,1) et Vaud (6,4). Genève est à 10 francs par habitant et Neuchâtel à 8,2.

Programmes efficaces et performants

A l'instar de l'économie d'énergie, la réduction des émissions de CO2 est aussi légèrement plus faible qu'en 2012, soit 1,65 millions de tonnes (-1,8%). Malgré ces chiffres un peu moins bon, la Confédération se montre satisfaite des cantons.

L'étude "Analyse de l'efficacité des programmes cantonaux d'encouragement" atteste, comme les années précédentes, l'efficacité et la performance de ces programmes, écrit l'OFEN. D'autres chiffres montrent en effet une meilleure efficacité. Ainsi l'économie d'énergie et de CO2 par franc investi dans des mesures directes a légèrement augmenté en 2013 par rapport à l'année précédente.

Genève et Vaud mauvais élèves

Par habitant, ces économies d'énergie et de CO2 ont été les plus fortes dans les cantons d'Appenzell Rhodes-Extérieures, de Schaffhouse et de Thurgovie. Neuchâtel, le Valais et Fribourg sont les meilleurs cantons romands, le Jura étant aussi au-dessus de la moyenne suisse, selon les résultats de l'enquête 2013 sur l'Analyse de l'efficacité des programmes cantonaux d'encouragement. Genève et Vaud sont à la traîne, en compagnie de cantons comme Zurich, Zoug ou l'Argovie.

Autre domaine où les programmes cantonaux ont vu leurs chiffres s'améliorer: la création d'emplois. En 2013, les programmes ont généré 2780 emplois équivalent plein temps, contre 2680 un an plus tôt, précise mardi l'OFEN.