En 1815, une éruption en Indonésie a bouleversé le climat suisse, provoquant une famine

Il y a tout juste 200 ans, une éruption en Indonésie a provoqué un refroidissement du climat jusqu'en Europe. En Suisse orientale, cela a engendré une famine qui a poussé les plus démunis à manger... de l'herbe.

30 mars 2015, 16:24
L'activité volcanique indonésienne a eu des répercussions majeures sur le climat européen (illustration).

L'Europe a vécu sa dernière grande famine il y a deux siècles. Cette disette avait été déclenchée par l'éruption du volcan Tambora en Indonésie en 1815, qui a refroidi le climat en maints endroits de la planète. Une conférence réunissant des historiens et des climatologues internationaux à Berne se penche sur le phénomène.

L'explosion, le 10 avril 1815, du Tambora sur l'île indonésienne de Sumbawa avait fait 70'000 morts. D'énormes quantités de particules fines et de gaz avaient été projetées dans l'atmosphère, causant un refroidissement du climat. En Europe de l'Ouest et centrale ainsi que dans le Nord-Ouest des Etats-Unis, l'année suivante entrait dans les annales comme celle "sans été".

Météo maussade

Les mois d'été, la température se situait entre 2,3 à 4,6 degrés en-dessous de la moyenne, écrit l'Université de Berne. La Suisse orientale, notamment, a connu une famine causée par le temps humide et froid. A l'instar du bétail, beaucoup de désespérés étaient contraints de manger de l'herbe.

Les causes et les conséquences de la plus forte éruption supposée survenue depuis 7000 ans sont discutées du 7 au 10 avril à l'Université de Berne. Comme l'explosion et ses suites sont exceptionnellement bien documentées, elles servent de référence pour des modèles climatiques et des hypothèses scientifiques.

La conférence réunit aussi des historiens spécialisés dans les réactions sociales et politiques à cette catastrophe naturelle. Le 8 avril, un débat public se penchera notamment sur la question de savoir comment le monde en général et la Suisse en particulier géreraient une telle crise.