Réservé aux abonnés

Doris Leuthard, reine bien en place

02 déc. 2016, 23:39
/ Màj. le 03 déc. 2016 à 00:01
Bundesraetin Doris Leuthard spricht waehrend einer Debatte im Nationalrat, am Mittwoch, 16. September 2015 waehrend der Herbstsession der Eidgenoessischen Raete in Bern. (KEYSTONE/Peter Klaunzer) SCHWEIZ SESSION NATIONALRAT

La semaine prochaine, Doris Leuthard deviendra à nouveau présidente de la Confédération. De quoi faire naître des spéculations sur un retrait avant la fin de son mandat, en 2019.

Toujours aussi pimpante, la quinquagénaire n’a pourtant rien d’une conseillère fédérale sur le départ (voir portrait ci-dessous). Si les langues se délient à ce propos, c’est plutôt en raison de critères objectifs.

La fin d’une année présidentielle est traditionnellement considérée comme idéale pour sortir par la grande porte. D’autant plus que l’Argovienne comptera alors onze ans de fonction au sein du gouvernement. Un...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois