Donald Trump veut racheter d’anciens avions de combats de l’armée suisse

Donald Trump veut racheter pour l’US Navy 22 anciens avions de combat de l’armée suisse qui ne sont plus en service. Coût de l’opération: près de 40 millions de francs suisses.

15 déc. 2019, 14:13
La livraison des F-5 Tiger est prévue dès janvier 2021, mais le contrat n'a pas encore été signé. (Illustration)

Le président américain Donald Trump s’intéresse aux anciens avions de combat de l’armée suisse. L’US Navy souhaite en effet racheter à la Confédération 22 F-5 Tiger qui ne sont plus en service. Un accord est sur le point d’être conclu entre Berne et Washington.

Des discussions sur cette vente ont eu lieu au mois de juillet dernier entre l’US Navy et des représentants de l’Office fédéral de l’armement (armasuisse), a indiqué dimanche à Keystone-ATS un porte-parole de d’armasuisse, confirmant une information de la SonntagsZeitung.

Le contrat n’est toutefois par encore signé. Il pourra être finalisé une fois que le Congrès et le Sénat américains auront approuvé le budget de la défense. Quelque 40 millions de dollars sont prévus à cet effet dans le «Budget du Président» 2020 de Donald Trump. Cela équivaut à environ 1,8 million par avion.

Livraison dès janvier 2021

La livraison des F-5 Tiger, vieux de 35 ans ou plus, est prévue dès janvier 2021, selon le journal dominical alémanique. Le contrat comprend les 22 avions, y compris des pièces de rechange et du matériel au sol. Ils seront transportés en pièces détachées aux Etats-Unis où ils seront ensuite remontés.

Ce n’est pas la première fois que le Pentagone américain rachète des avions de combat «second hand» à la Suisse, souvent d’ailleurs à l’US Navy et à des fins d’instructions. Ils sont notamment utilisés pour des simulations de combat. Une quarantaine de Tiger ont déjà été vendus à Washington depuis le début des années 2000.