Réservé aux abonnés

Donald Trump écorne l’accord nucléaire

Le président ne va pas quitter l’accord conclu, en juillet 2015, avec l’Iran. Mais il refuse de le «certifier» et veut remédier aux «clauses crépusculaires».

13 oct. 2017, 23:49
/ Màj. le 14 oct. 2017 à 00:01
epa06263975 US President Donald J. Trump departs after announcing that he is withdrawing presidential certification of the Iran nuclear deal in the Diplomatic Room of the White House in Washington, DC, USA, 13 October 2017. The move leaves Congress with 60 days to decide whether to reimpose sanctions on Iran.  EPA/JIM LO SCALZO USA TRUMP IRAN

Donald Trump n’a pas de mots assez durs envers l’Iran. Une «nation terroriste comme il y en a peu», dont le «comportement malfaisant constitue l’une des menaces les plus sérieuses pour les intérêts des Etats-Unis et la stabilité» au Moyen-Orient, a proclamé, hier, le président américain. En conséquence, il annonce «une stratégie globale» pour «neutraliser son influence déstabilisatrice et contenir son agression».

Dans ce schéma, l’accord passé en 2015 pour enrayer le programme nucléaire iranien passe presque au second plan. La Maison-Blanche le mentionne en dernier dans sa liste de priorités, a...