Réservé aux abonnés

Diendéré, le général trouble

Ancien proche du président déchu Blaise Compaoré, cet officier discret et très bien informé a pris le pouvoir à Ouagadougou.
22 sept. 2015, 21:23
data_art_3405899.jpg

A Ouagadougou, le nom du général Gilbert Diendéré est une forme de puissant mot de passe. Pendant les vingt-sept années de pouvoir de Blaise Compaoré, il fut l'homme des missions délicates, celui des plus grands secrets et de l'ordre. Diendéré, disait-on, détient toutes les ficelles du pouvoir. Et, quand son mentor Blaise Compaoré a dû gagner l'exil en octobre dernier, son chef d'état-major particulier est tranquillement resté au Palais, tenant au loin ses détracteurs par le respect mêlé de crainte qu'il inspire.

Il fut certes officiellement déchargé de tous ses titres. Mais personne ne sembla...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois