Détournement d'avion fictif à l'aéroport de Zurich

La police cantonale, la compagnie Swiss et la cellule d'urgence de l'aéroport de Zurich ont testé lundi leurs dispositifs face à la prise d'otage d'un avion et de son équipage.
28 oct. 2013, 17:48
180030659

Un airbus A320 avec 91 passagers et six membres d'équipage à son bord pris en otage: la situation heureusement fictive a fait l'objet d'un important exercice d'urgence lundi à l'aéroport de Zurich. L'occasion pour la police cantonale, la compagnie Swiss et la cellule d'urgence de l'aéroport de tester leurs dispositifs.

Une centaine de figurants ont joué les otages pendant plusieurs heures. Les preneurs d'otages étaient eux des policiers, a indiqué une porte-parole de la police cantonale zurichoise. L'unité spéciale de la police a pénétré dans l'appareil à 11h00 et a pu libérer les faux passagers.

Au total, 400 personnes ont participé à l'opération nommée "Libero 13". Même la hotline pour les familles des otages a été mise en service.

Crash et accident de train

A première vue, l'opération a été un succès. Les résultats doivent encore être analysés dans le détail.

Les aéroports internationaux sont tenus par l'Organisation internationale pour l'aviation civile (ICAO) de tester l'ensemble de leur dispositif d'urgence selon des scénarios à chaque fois différents. En 2011, un crash avait été simulé. Il y a quatre ans, c'est l'accident d'un train dans un tunnel près de l'aéroport qui avait occupé les cellules d'urgence.