Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Des citoyens en campagne

Après la mobilisation en ligne, c’est au dur apprentissage de la campagne politique que se frotte le comité contre la surveillance des assurés.

13 nov. 2018, 00:01
DATA_ART_5674985

Le référendum sur la surveillance des assurés pourrait marquer un tournant dans la politique suisse: il s’agit du premier scrutin ayant vu le jour grâce à internet. Un élan de colère parti sur Twitter a abouti à 56 000 signatures valables, récoltées en 62 jours au lieu des 100 légaux. C’est la plateforme en ligne Wecollect, créée par l’activiste zurichois Daniel Graf, qui a servi de catalyseur, essentiellement outre-Sarine.

Après ce premier succès, le comité de citoyens fait connaissance avec la suite: la réalité de la campagne. La mobilisation en ligne, qui se poursuit, s’accompagne d’actions sur le terrain. «Nous avons organisé des événements partout dans le pays et avons distribué 200 000 prospectus grâce à nos bénévoles», explique Daniel Graf.

L’argent reste le nerf de la guerre. «Nous disposons d’un budget d’environ 300 000 francs, constitué, pour la majeure partie, grâce aux dons et au financement participatif.» Sur...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias