Démarrage de la 30e édition du Festival international de Films de Fribourg consacrée aux femmes

Vendredi, le festival du FIFF a ouvert ses portes sur un film de Charlie Chaplin. Cette 30e édition a lieu jusqu'au 19 mars et sera consacrée aux femmes du monde entier. Il est possible d'acheter des "billets suspendus" qui seront offerts à des requérants d'asile.

11 mars 2016, 20:43
Les organisateurs du FIFF Les organisateurs s'attendent à accueillir 40'000 festivaliers d'ici au 19 mars.

Le 30e Festival international de Films de Fribourg (FIFF) a démarré vendredi soir en présence du conseiller fédéral Alain Berset. Cette édition consacrée aux femmes du monde entier propose près de 130 films, dont presque la moitié sont présentés en première suisse.

Au programme de la cérémonie d'ouverture figurait un ciné-concert. Spectateurs et invités ont pu voir ou revoir "The Kid" de Charlie Chaplin, accompagné par l'Orchestre de chambre fribourgeois.

Cette oeuvre a été choisie par sa fille Géraldine Chaplin, qui avait carte blanche pour proposer une sélection de ses films favoris en tant qu'invitée du FIFF. Elle n'a pas pu venir à Fribourg à cause d'un tournage, mais elle a adressé un message vidéo au public.

Devant une salle comble, Alain Berset a attiré l’attention sur un sous-titre de "The Kid" qui "pourrait presque valoir un manifeste féministe": "la femme - dont le seul pêché est la maternité". A travers ce clin d’oeil de cinéphile, le ministre en charge de la culture voit de quoi alimenter l'un des débats prévus au FIFF.

Une pionnière en 1896

Les spectateurs pouvaient aussi découvrir vendredi des courts métrages muets en noir-blanc réalisés par la toute première cinéaste et productrice de l'histoire: Alice Guy. Sa première création, "La Fée aux Choux", date de 1896.

La Française a ensuite écrit, dirigé ou produit plus de mille films (très courts). Elle a pourtant sombré dans l'oubli à partir de 1920. Elle est morte en 1968 aux Etats-Unis à 94 ans, bien avant que soit reconnu son immense rôle dans l'histoire du cinéma.

Le FIFF se poursuivra les jours suivants avec toute une série de films depuis midi jusqu'à la nuit. Certaines oeuvres font partie des sections thématiques, d'autres participent aux compétitions internationales.

Les organisateurs s'attendent à accueillir 40'000 festivaliers d'ici au 19 mars. Ceux qui souhaitent partager solidairement le plaisir du cinéma avec les plus démunis peuvent acheter des "billets suspendus", que le FIFF offrira ensuite à des requérants d’asile.