Réservé aux abonnés

Définir les limites à la surveillance

Pour le préposé fédéral à la transparence et plusieurs conseillers nationaux, des règles nouvelles devraient être inscrites dans les accords bilatéraux pour mieux protéger le citoyen.

02 juil. 2013, 00:01
data_art_1669875.jpg

De nouvelles règles devraient être inscrites dans des accords bilatéraux afin de mieux protéger les citoyens contre les risques de violation de la personnalité, notamment par les auto - rités, ont relevé hier le préposé fédéral à la transparence Hanspeter Thür et plusieurs conseillers nationaux. Ils débattaient pour les vingt ans de l'entrée en vigueur de la loi sur la protection des données.

En deux décennies, les catalogues et les microfilms ont fait place à internet et aux bases de données électroniques, qui permettent de croiser les informations de manière plus efficace. La question d'une...