Réservé aux abonnés

Déferlante électrique

Vélos pliables et trottinettes s’emparent du bitume grâce aux pendulaires et au débat sur le climat. Mais tous ces nouveaux moyens de transport ne sont pas logés à la même échelle.

24 déc. 2019, 00:01
ARCHIV - 28.11.2018, Bamberg: Ein Mann fährt mit einem Elektro-Roller, einem sogenannten «E-Scooter». (zu dpa «Verkehrsminister beraten über Klimaschutz und Mobilität der Zukunft» vom 03.04.2019) Foto: Nicolas Armer/dpa +++ dpa-Bildfunk +++ (KEYSTONE/DPA/Nicolas Armer) DEUTSCHLAND E-SCOOTER

Les trottinettes électriques de Guilhem Gobillon se vendent comme des petits pains. «Nous en écoulons trois fois plus cette année que l’année dernière», se réjouit cet entrepreneur installé dans le canton de Vaud. La société qu’il a cofondée, fin 2017, à Vevey, Kissmywheels, commercialise toutes sortes de véhicules individuels électriques à deux, parfois trois roues, et s’est installée dans un segment en plein essor.

Même étonnement chez Dirk Kochhan, un entrepreneur allemand basé à Zurich. Au printemps, sa start-up, United Concepts, lançait une campagne internationale de financement participat...