De nouvelles drogues interdites en Suisse

Quarante six nouvelles drogues de synthèse ont été ajoutées à la liste des substances illicites en Suisse par le Département fédéral de l'intérieur. Cette liste concerne tant la fabrication que le commerce et l'usage.

11 déc. 2012, 12:33
Des dizaines de produits de ce type sont vendus sur internet.

La Suisse renforce sa lutte contre les drogues de synthèses illicites. Elle vient d'ajouter 46 substances à sa législation sur les stupéfiants qui en recense désormais 98.

"Parmi les produits interdits figurent des préparations vendues dans la rue, des discothèques ou sur Internet", a indiqué mardi à Hans-Beat Jenny, chef du secteur Autorisation au Département fédéral de l'intérieur (DFI). "La liste résulte aussi d'un échange d'informations principalement avec des pays européens".
 
Disponible sur le site de l'administration fédérale, la liste énumère une série produits chimiques. Elle a été établie il y a un an afin de combler un vide juridique risquant de faire de la Suisse un lieu de transit pour ce type de substances.
 
Cette liste concerne tant la fabrication que le commerce et leur usage, a rappelé M. Jenny. La police et les douanes peuvent saisir immédiatement ce type de marchandise. Or ce genre de trafic est au mains de bandes organisées qui font des affaires par millions.
 
Pour les entreprises et laboratoires qui utilisent ces substances, il sera possible de demander des autorisations spéciales accordées au cas par cas, après examen par le DFI.