Réservé aux abonnés

Dans le cadre de l’affaire Adeline, le procès doit reprendre à zéro

Soupçonnés de prendre parti contre l’accusé, Fabrice A., les juges ont été récusés.

13 janv. 2017, 23:28
/ Màj. le 14 janv. 2017 à 00:01
ARCHIV --- Sous le regard de deux policiers de la police genevoise des personnes arrivent au palais de justice pour  l'ouverture de son proces de Fabrice A. devant le Tribunal criminel, ce lundi 3 octobre 2016 a Geneve. Coup de tonnerre dans l'affaire Adeline: les juges du tribunal criminel de Geneve sont recuses. La Chambre penale de recours a accepte la requete de Fabrice A., a indique vendredi a l'ats une source proche du dossier, mais souhaitant garder l'anonymat. Il confirmait une information revelee par Le Temps le 13. janvier 2017. Le proces doit reprendre a zero.  (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi) SCHWEIZ TOETUNGSDELIKT ADELINE PROZESS

Ils ont tous été virés. Les juges du Tribunal criminel de Genève censés trancher sur le sort de Fabrice A. ont été récusés. «Ils ont donné l’apparence d’un parti pris», expliquait, hier, Henri Della Casa, porte-parole du pouvoir judiciaire, confirmant une information du quotidien «Le Temps».

Retour à la case départ dans le procès de l’affaire Adeline, qui s’est ouvert trois mois plus tôt. «Les débats ayant eu lieu sont caducs et devront être repris dans le cadre d’un autre procès», poursuit Henri Della Casa. Dès lors, «il va falloir désigner un nouveau tribunal, avec à sa tête un autre présiden...