Réservé aux abonnés

Dans la bonne direction

De discipline de référence, le slalom géant est devenu le parent pauvre des skieurs suisses. A l'heure de l'étape bernoise, l'entraîneur Jörg Roten fait le point sur les forces et les faiblesses actuelles.

10 janv. 2015, 00:01
data_art_2851519.jpg

ADELBODEN PASCAL DUPASQUIER/LA LIBERTE

Il fut un temps, pas si lointain, où le slalom géant était la chasse gardée des skieurs suisses, la discipline de référence où les premières places semblaient presque banales tant elles étaient courantes. Pirmin Zurbriggen, Max Julen, Michael von Grünigen, Urs Kaelin, Daniel Albrecht, Carlo Janka et, dans une moindre mesure, Didier Cuche, Didier Défago et Steve Locher: autant de noms qui ont forcé le respect dans la discipline lors de ces trente dernières années.

Autre temps, autres moeurs! Aujourd'hui, le géant suisse joue les Petits Poucets...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois