Réservé aux abonnés

DANIEL M. PASSE AUX AVEUX

L’Helvète qui espionnait le fisc allemand pour les services secrets suisses a parlé pour alléger sa peine.

26 oct. 2017, 23:20
/ Màj. le 27 oct. 2017 à 00:01
epa06290123 Daniel M. arrives for his trial on charges of spying for the Swiss government in Frankfurt Main, Germany, 26 October 2017. German authorities accuse Daniel M., a former policeman from Zurich, of having spied on German tax investigators who were seeking to buy CDs listing German citizens who were evading taxes by diverting their money through Swiss banks. Employees from several Swiss banks did sell German authorities such CDs, which led to the exposure of thousands of tax-evading Germans.  EPA/ARMANDO BABANI / POOL GERMANY SWISS SPY DANIEL TRIAL

comme ses avocats l’avaient laissé entendre tout au long de la semaine, Daniel M. (54 ans) est bien passé aux aveux, hier, devant le tribunal régional de Francfort où son procès se déroule depuis le 18 octobre dernier. Oui, l’ancien policier municipal zurichois, devenu détective privé, a bien espionné l’administration fiscale du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (RNW) entre 2011 et 2015.

Et ce, à la demande des services secrets de la Confédération. Et oui, il a tenté d’infiltrer une «taupe» au sein du fisc rhénan. Même si, aujourd’hui, il est convaincu que cette taupe n’a...