Cuche et Barbezat au Château, un duo interdit

11 juil. 2012, 10:01
Barbezat et Cuche, un fauteuil pour deux.

Les humoristes neuchâtelois Cuche et Barbezat ne pourront pas succéder ensemble à Jean Studer et occuper la fonction de conseiller d'Etat à mi-temps. "Dans une lettre partie vendredi, la chancellerie a répondu de manière très sérieuse à cette demande de double candidature, comme elle le ferait pour n'importe quel citoyen" , a indiqué hier la chancelière d'Etat Séverine Despland. "L'arrêté de convocation des électeurs est clair: il stipule que les listes déposées ne doivent contenir qu'un seul nom."

Joint hier après-midi par téléphone, Benjamin Cuche s'est dit "très surpris" de cette réponse. "Je suis en vacances à la plage avec mes enfants. Il faut que je discute avec ma base des suites à donner à cette décision." Celui qui incarne Jean-Henri sur scène n'exclut pas que lui-même et son acolyte se présentent sur des listes séparées. Les comiques ont jusqu'au 27 août pour se décider.

Il y a deux semaines, Benjamin Cuche et Jean-Luc Barbezat annonçaient leur décision de se lancer dans la course au Conseil d'Etat pour remplacer Jean Studer, dans le but d'éviter une élection tacite. Ils demandaient alors aux internautes de choisir lequel d'entre eux serait le plus apte à siéger.

Le 29 juin, les deux trublions décidaient que finalement, ils se présenteraient ensemble à l'élection pour assurer le mandat en "job sharing". Une demande rejetée par la chancellerie.