Cours intensif à l'EPFZ pour les nouveaux parlementaires

L'EPFZ prévoit un cours intensif de trois jours pour aider les nouveaux parlementaires dans leur fonction à Berne.

28 sept. 2015, 19:35
Les nouveaux parlementaires auront droit à une formation express à l'EPFZ.

L'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPF Zurich) organise un cours intensif pour les nouveaux parlementaires. Ce dernier permettra aux politiciens d'acquérir les connaissances de fond indispensables à leur nouveau travail sous la Coupole fédérale.

Le cours accéléré de trois jours aura lieu fin novembre, précise la Neue Zürcher Zeitung (NZZ) dans un article publié lundi. Une porte-parole de l'EPFZ a confirmé qu'un cours intensif aurait bien lieu dans le centre d'études de la Banque nationale à Gerzensee (BE) juste avant la première session parlementaire des nouveaux élus.

Le contenu du cours se focalisera sur la politique extérieure, la politique économique, la politique sociale et d'innovation. Les nouveaux élus apprendront également comment le Parlement interagit avec d'autres institutions. Par contre, le métier de parlementaire n'est pas enseigné: c'est la tâche des Services et des groupes parlementaires.

Une douzaine de professeurs renommés issus des universités suisses transmettront leur savoir. Pour que les conférenciers soient aussi indépendants que possible, aucun haut fonctionnaire ou représentant d'association n'a été invité, précise l'article de la NZZ. Les organisateurs ne paient pas d'honoraires aux intervenants, ce qui permet de maintenir les coûts au plus bas.

Tisser des liens

Les nouveaux élus sont censés créer des liens au-delà des oppositions partisanes. Ils doivent pouvoir profiter de l'expérience des "poids lourds" politiques qui les ont précédés au Parlement. Le responsable du projet n'est autre que l'ancien diplomate Michael Ambühl, qui est actuellement professeur de négociation et de gestion des conflits à l'EPFZ.

La porte-parole de l'EPFZ, Franziska Schmid, assure que les réactions sont jusqu'à présent très positives, quel que soit le parti. Le cours semble répondre à un réel besoin, a-t-elle précisé.

Le conseiller national Thomas Aeschi (UDC/ZG) a suggéré ce cours intensif, qui s'inspire d'un programme proposé par l'Université de Harvard aux Etats-Unis depuis 1972.