Coronavirus: pénurie d’autotests, les pharmacies fâchées contre Roche

Les stocks d’autotests se sont taris plus vite que prévu dans certains cas. Les pharmacies sont remontées contre le fabricant Roche.

11 avr. 2021, 16:44
Plusieurs pharmacies se sont retrouvées à cours d'autotests ce week-end.

Les pharmacies ont fait part de leurs critiques envers Roche après une pénurie temporaire d’autotests. Le fabricant leur avait promis des quantités bien plus grandes. La pharma a rejeté les griefs.

Samedi matin, certaines pharmacies ne pouvaient plus distribuer les cinq tests promis. Les clients n’en recevaient qu’un ou deux. Un constat corroboré par la faîtière Pharmasuisse. Selon elle, certaines officines n’avaient pas été livrées à temps ou n’avaient pas reçu la quantité commandée.

Interrogée par Keystone-ATS, Roche a admis samedi qu’elle n’était plus en mesure de fournir des autotests aux pharmacies depuis vendredi après-midi en raison de la forte demande. Les livraisons devraient reprendre dès le début de la semaine.

L’entreprise pharmaceutique pourra alors fournir plusieurs centaines de milliers de tests à faire soi-même par jour. La demande de la population pourra être entièrement couverte au cours de la semaine, selon la pharma.

Mais les pharmacies sont remontées contre Roche. L’entreprise avait à l’origine promis bien plus de tests que ce qui a été livré, a déclaré Martine Ruggli, présidente de la faîtière Pharmasuisse dans une interview au Tagesschau de la télévision SRF.

Ces préparations sont distribuées depuis mercredi dernier dans toutes les pharmacies de Suisse. Pharmasuisse avait alors évoqué le chiffre d’un million par jour.

Après des demandes répétées au groupe bâlois, Roche lui a indiqué qu’une grande quantité devrait arriver mercredi et jeudi.

Selon Pharmasuisse, les pharmacies ont reçu huit millions de tests. Roche écrit pour sa part en avoir fourni neuf millions à des grossistes et des pharmacies.