Coronavirus: les gens évitent de se tenir à la main courante, le BPA met en garde

En raison de la pandémie de coronavirus, les gens évitent de se tenir à la main courant dans les escaliers. Le BPA met en garde, rappelant que les décès suite à des chutes sont nombreux.

20 oct. 2020, 10:49
Selon un sondage mené par le BPA cette année, 28% des gens ne se tiennent pas à la main courante ou au garde-corps. (illustration)

Conséquence de la pandémie de coronavirus: les gens évitent de se tenir à la main courante en prenant les escaliers. Le Bureau de prévention des accidents (BPA) rappelle que 1600 personnes par an en Suisse décèdent des suites d’une chute, dont une partie se produit dans les escaliers.

Selon un sondage mené par le BPA cette année, 28% des gens ne se tiennent pas à la main courante ou au garde-corps, indique le bureau mardi. C’est deux fois plus qu’en 2018.

Cette hausse est à mettre sur le compte de la pandémie de Covid-19. Les mains courantes sont en effet considérées comme des surfaces propices à une accumulation de virus.

Se laver les mains

Les chutes sont, en Suisse, la principale cause des accidents survenant à la maison ou durant les loisirs: chaque année, elles font 15’800 blessés graves et entraînent plus de 1600 décès. Le risque de tomber est particulièrement élevé dans les escaliers, surtout en l’absence de garde-corps ou de main courante.

Une chute dans les escaliers peut, surtout chez les personnes âgées, avoir des conséquences désastreuses, comme une hospitalisation de longue durée ou une perte d’autonomie. C’est pourquoi le BPA continue de recommander de se tenir à la main courante, malgré la pandémie qu’on connaît actuellement.

Cette mesure de prévention des chutes peut être prise tout en se protégeant contre une contamination, notamment en se lavant les mains et en désinfectant régulièrement les surfaces.