Réservé aux abonnés

Coronavirus: le futur de certains établissements hospitaliers privés est menacé

Surcoûts et manques à gagner dus à la pandémie menacent le futur de certains établissements hospitaliers privés.

21 mai 2021, 00:01 / Màj. le 21 mai 2021 à 07:00
Patienten mit Long-Covid-Symptomen werden am Mittwoch, 19. Mai 2021 in den Raeumen der Klinik Moncucco in Lugano durch den zustaendigen Arzt Pietro Antonini behandelt. In der multidisziplinaeren Ambulanz fuer Long-Covid-Patienten arbeiten Fachaerzte und medizinisch technisches Personal bei der Behandlung der aeusserst vielfaeltigen Symptome zusammen. Nach der akuten Phase leiden einige Covid-19-Betroffene noch monatelang an Atem-, Herz-, Haut-, psychischen, neuromuskulaeren, neurologischen, Nieren- und Stoffwechselproblemen..(KEYSTONE/Ti-Press/Alessandro Crinari)

Entre 1,7 milliard et 2,1 milliards de francs. Ce sont les pertes dans le secteur de la santé pour 2020 estimées par l’association SpitalBenchmark et PwC Suisse qui, par ailleurs, redoutent que la survie de certains hôpitaux soit en danger. Cela a notamment été le cas de la clinique privée Santa Chiara de Locarno, comptant 247 employés. Fortement endettée, au bord de la faillite, celle-ci vient tout juste d’être rachetée par la clinique privée Moncucco de Lugano. Si la Santa Chiara a été accul&...