Contrôles aux frontières: l'UE met 7 millions pour deux projets suisses

Avec l'aide de l'UE, la police cantonale zurichoise et l'Office fédéral de la police vont réaliser deux projets visant à améliorer les contrôles aux frontières de l'espace Schengen.
28 oct. 2013, 16:02
Deux armes ont été saisies à Bâle.

La Suisse bénéficiera d'une aide financière européenne de 5,7 millions d'euros (7,125 millions de francs) pour réaliser deux projets visant à améliorer les contrôles aux frontières de l’espace Schengen.

Pour la première fois, l'UE a pris en compte un concept cantonal, à l'aéroport de Kloten. La police cantonale zurichoise va moderniser ses infrastructures pour identifier plus rapidement les personnes non munies des documents de voyage nécessaires ou présentant des faux. Ces mesures visent à mieux lutter contre l'immigration illégale, le trafic des personnes et la criminalité.

Les personnes voyageant en toute légalité en bénéficieront aussi. La modernisation doit en effet alléger pour eux les contrôles à la frontière, a indiqué lundi l'Office fédéral des migrations.

Le deuxième projet, réalisé par l'Office fédéral de la police, vise à assurer la mise en service du système d'information Schengen de deuxième génération (SIS II) qui permet d'effectuer rapidement, dans tous les pays concernés, des recherches par matière ou par personne. en très peu de temps.

Des instructions ont été spécialement élaborées à l'intention de la police, des gardes-frontière et d'autres utilisateurs. Pour maintenir l'automatisation et l'extension des processus au meilleur niveau, la partie nationale du SIS II va être améliorée.