Contrebande de chiots de Hongrie démantelée

Les gardes-frontière ont mis fin à une contrebande de chiots en provenance de la Hongrie. Plus de 230 bêtes, surtout des chihuahuas, ont été importés illégalement en Suisse.

18 juil. 2012, 16:44
La majorité des chiens importés illégalement étaient des chihuahuas. Ces chiens seraient devenus des accessoires de mode à cause de stars telles que Paris Hilton accusent certaines associations.

Une fillière hongroise de contrebande de chiots a été démantelée par les gardes-frontière. Plus de 230 bêtes, surtout des chihuahuas, ont été importés illégalement sans les vaccinations et papiers vétérinaires nécessaires en Suisse.

Une éleveuse hongroise a fait passer elle-même plus de 130 chiots en Suisse, a indiqué mardi la direction d'arrondissement des douanes de Schaffhouse. Elle a livré une partie des bêtes à des intermédiaires, l'autre partie directement aux acheteurs.
 
L'éleveuse entrait en Suisse essentiellement par des postes de douane non surveillés dans la région du Rheintal st-gallois. Elle a vendu les chiens dans toute la Suisse et a ainsi réalisé un chiffre d'affaires de plus de 100'000 francs.
 
Revendeuse arrêtée
 
Les polices municipales de Zurich et Winterthour (ZH) ont aussi pu arrêter une revendeuse en Suisse. Elle a vendu des chiots importés illégalement sans avoir les autorisations nécessaires. Ses acheteurs étaient des particuliers en Suisse.
 
Dans le cadre de l'enquête, les services des douanes ont aussi constaté un grand nombre d'importations illégales de chiots par des particuliers. Ils se rendaient à l'étranger pour acquérir les animaux.
 
Les petits chiens sont à la mode depuis que Paris Hilton se montre en public avec un chihuahua. Pour Andrea Danzeisen, de la fondation de protection des animaux "Vier Pfoten" ("Quatre pattes"), l'animal devient ainsi "un accessoire de mode".