Conseil national: l'UDC Peter Spuhler est champion des absentéistes

L'UDC Peter Spuhler a "courbé" pas moins de la moitié des 1'448 votes du Parlement durant la législature en cours.
06 août 2015, 15:21
Peter Spuhler, Nationalrat SVP-TG, spricht waehrend einer Debatte im Nationalrat am Donnerstag, 27. September 2012 waehrend der Herbstsession der Eidgenoessischen Raete in Bern. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)

Le conseiller national Peter Spuhler (UDC/TG) est champion des abstentéistes durant la législature en cours. Le patron de Stadler Rail a "courbé" pas moins de la moitié des 1'448 votes du Parlement, a constaté la "SonntagsZeitung". Le Thurgovien a d'ailleurs annoncé son départ de la scène politique pour cause de surcharge de travail.

Alors que Peter Spuhler en a tiré les conséquences en démissionnant, d'autres cancres notoires du Parlement ne s'en préoccupent guère, a relevé le journal dominical alémanique. Filippo Leutenegger (PLR/ZH) arrive au 2e rang avec 566 absences non excusées. Il ne voit dans ce classement que de la matière à remplir les médias.

Ce n'est pas l'avis du président du groupe PBD, le conseiller national des Grisons Hansjörg Hassler, qui entend faire de l'absentéisme un thème de discussion au sein de son parti. Avec une moyenne de 15%, ses parlementaires sont deux fois plus souvent absents que ceux des Verts et figurent donc parmi les plus indisciplinés. "Je vais lancer un appel à mes collègues du Conseil lors de notre prochaine séance", a-t-il déclaré.

Pour sa part, l'Uranaise Gabi Huber, présidente du groupe parlementaire libéral-radical, considère que le temps de présence de ses collègues est insuffisant. Elle "travaille" déjà dans le but de réduire les absences.