Conseil des Etats: pas de limite aux importations de vins

La commission de l'économie du Conseil des Etats propose de refuser la motion de Christophe Darbellay sur la limitation des importations de vins et l'intégration des mousseux au contingent.
07 août 2015, 14:19
1104#dsc_1581_.jpg

La commission de l'économie du Conseil des Etats ne fait pas de fleurs aux viticulteurs suisses. Contrairement au National, elle ne veut pas limiter les importations de vins en intégrant les mousseux au contingent. Par 10 voix contre 1, elle propose au plénum de refuser une motion de Christophe Darbellay (PDC/VS).

La Suisse importe 16 millions de litres de prosecco et autres champagnes qui n'apparaissent dans aucun contingent. Pourtant, ces breuvages mousseux sont aussi des vins, s'est plaint le Valaisan. Leur intégration dans les limites tarifaires permettrait de resteindre les importations générales, fixées à 170 millions de litres par année.

La commission ne veut pas non plus de deux initiatives cantonales de Genève et du Valais visant à modifier le système des contingents de vins, a-t-elle indiqué mardi. Pour la majorité, il n'est pas judicieux d'ouvrir des négociations avec l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qui risqueraient de pénaliser d'autres secteurs agricoles.

Une petite minorité recommande quant à elle au Conseil des Etats de donner suite aux propositions genevoise et valaisanne. Elle estime qu'il faut adapter les importations au vu de la baisse de la consommation de vin en Suisse, qui a reculé de 15% depuis 1990, pour atteindre 270 millions de litres.