Comme prévu, le bénéfice net d'Alpiq en chute libre au 1er trimestre

Alpiq, le numéro 1 de l'électricité suisse, voit son bénéfice net chuter de 65 à 7 millions de francs au premier trimestre 2014. La baisse des prix de l'électricité est pointée du doigt. La restructuration se poursuit.
24 avr. 2014, 08:21
Jasmin Staiblin, CEO d'Alpiq doit faire face à une chute des prix du marché de l'électricité.

Le numéro un suisse de l'électricité Alpiq signe un premier trimestre 2014 en net repli, mais conforme à ses attentes. Son bénéfice net est tombé à 7 millions de francs, contre 65 millions un an plus tôt.

"La baisse des prix sur les marchés de gros et l'utilisation réduite du parc de centrales flexibles ont pesé sur le résultat trimestriel par rapport à l'année précédente et confirmé la nécessité de la transformation engagée", relève jeudi le groupe énergétique soleurois.

Celui-ci a engagé fin janvier un plan de restructuration, annoncé l'été dernier. "Les mesures de réduction des coûts et leurs effets suivent leur cours comme prévu", note à ce propos la société.

Le chiffre d'affaires a atteint 2,11 milliards au lieu de 2,43 milliards au premier trimestre 2013. Quant au résultat opérationnel EBITDA, il s'est établi à 156 millions de francs, après 229 millions un an auparavant. Il devrait être inférieur de 30 à 40% sur l'ensemble de l'exercice au regard de celui de l'année précédente (789 millions en 2013), prévoit la firme, "en raison du bas niveau des prix sur les marchés de gros".