Circulation routière: Genève et Bienne sont les villes les plus dangereuses

En termes de sécurité routière Genève et Bienne sont les villes les plus dangereuses. En 2013, la route a fait 147 victimes à Genève et 150 dans la cité seelandaise.

26 mai 2014, 16:50
La nouvelle taxe auto est calculée selon l'âge et la consommation du véhicule. D'où des gagnants, mais aussi des perdants...

En 2013, Genève et Bienne sont les villes où statistiquement le nombre d'accidents de la route ayant causé des victimes est le plus élevé. Pour 50'000 habitants, la ville lémanique en a enregistré 147 et la cité seelandaise 150, selon l'Office fédéral des routes (OFROU). A l'autre extrémité, Bâle et St-Gall sont les plus sûres.

La moyenne suisse s'établit à 121 accidents pour 50'000 habitants en 2013, selon l'étude publiée lundi et centrée sur les dix plus grandes villes de Suisse. Au total, 142 personnes ont été tuées ou blessées.

Par rapport aux années précédentes, le nombre d'accidents de la route ayant entraîné des dommages corporels a dans l'ensemble nettement régressé l'an dernier. La moyenne entre 2009 et 2012 était de 140 accidents et 164 victimes.

Sur les dix villes étudiées, la situation s'est améliorée dans neuf d'entre elles, à la seule exception de Genève où elle a empiré. Lausanne a en revanche nettement progressé, passant de 185 victimes en moyenne annuelle entre 2009 et 2012 à 145 en 2013.

Alcool: mauvaise note pour les latines

L'OFROU a également examiné les accidents liés à l'alcool. Les villes les moins sûres à ce niveau sont Lugano (25 victimes), Genève (23) et Lausanne (22). A l'inverse, St-Gall remporte la palme avec seulement sept victimes où l'alcool a joué un rôle.

Quant aux piétons, ils sont le plus en sécurité à Winterthour et à Berne si l'on tient compte des distances journalières parcourues. Respectivement 17 et 21 personnes en moyenne y ont été accidentées au cours des cinq dernières années, sachant que la distance parcourue à pied était de 2,2 km à Winterthour et de 2,7 km à Berne.

Genève est la "meilleure" romande avec 29 accidentés pour 2,6 km parcourus. Lugano est la "pire", avec 26 accidentés pour seulement 1,8 km parcouru à pied.

Les cyclistes peuvent se sentir à l'aise à Bâle: bien que les distances parcourues à vélo y soient les plus importantes par rapport aux autres villes, les personnes accidentées y sont les moins nombreuses. Zurich présente les conditions les moins bonnes pour les amateurs de la petite reine.

Simple indicateur pour les villes

Cette statistique de l'OFROU est élaborée à l'intention des autorités communales. Libre à elles ensuite de prendre des mesures pour améliorer la sûreté du trafic, a indiqué à l'ats son porte-parole Thomas Rohrbach. Ce dernier n'a pas pu commenter les différences parfois sensibles entre villes. Cela dépend de beaucoup de facteurs difficiles à pondérer.

Les évaluations reposent sur les accidents de la route recensés en Suisse par la police entre 2004 et 2013. La statistique couvre les villes de Berne, Zurich, Bâle, Genève, Lausanne, Lucerne, Lugano, St-Gall, Bienne et Winterthour.