Réservé aux abonnés

Circulation: lifting du délit de chauffard

Une réforme de «Via sicura» prévoit de redonner une plus grande marge de manœuvre aux juges.

12 janv. 2022, 00:01 / Màj. le 12 janv. 2022 à 07:31
Les gros excès de vitesse peuvent entraîner une peine privative de liberté d’un an minimum.

La réforme «Via sicura» avait fait couler beaucoup d’encre au moment de son introduction il y a neuf ans, notamment en lien avec les peines sévères qu’elle introduisait contre les chauffards. Aujourd’hui, elle subit un lifting dans une relative discrétion. La Commission des transports et des télécommunications (CTT) du National s’est penchée ces deux derniers jours sur une importante révision de la loi sur la circulation routière (LCR).

Il y est question des règles à mettre en place ...